J’ai lu un article passionnant sur Reno Conteneur

pompe-de-puisardJ’ai lu un article passionnant sur Reno Conteneur la semaine dernière : il traitait de l’infiltration d’eau au printemps. Personnellement, je pensais qu’une fois l’eau entrée dans les fondations, c’était foutu! Mais non : Reno Conteneur m’a appris qu’il existait des solutions faciles et économiques pour contrer ce genre de problème.

Réno Conteneur déconseille les drains extérieurs

Apparemment, l’installation d’un drain extérieur, aussi appelé drain français, n’est pas recommandé. En effet, comme il s’installe en bordure de la maison, son installation est coûteuse et risque d’abîmer les plates-bandes et les fondations. L’excavation du périmètre peut coûter jusqu’à 12 000$, sans compter le prix pour tout remettre en état! De plus, le drain extérieur se bouche facilement à cause de la terre et des détritus qui peuvent s’y loger facilement.

Le drain intérieur est la solution idéale

Je ne le savais pas : c’est Reno Conteneur qui me l’a appris. Une solution peu coûteuse et facile est le drain intérieur. Celui-ci s’installe à l’intérieur de la maison, en bordure du mur du sous-sol. Il suffit de creuser une petite bordure à l’intérieur du plancher, d’ajouter un drain et de la recouvrir de ciment. L’installation se fait en une journée par des professionnels et est presque invisible. De plus, elle est permanente! Ensuite, Reno Conteneur nous conseille d’installer une pompe de puisard pour qu’elle puisse pomper l’excès d’eau.

Il est toutefois nécessaire de changer sa pompe de puisard de façon régulière pour éviter un bris. Certains modèles sont offerts avec une alarme afin que vous soyez avertis lors d’un bris ou d’un débordement.

Je suis contente d’avoir découvert ce truc : mes parents étaient inquiets parce que l’eau commençait à s’infiltrer à l’intérieur de la maison.

Et vous, avez-vous déjà appris des trucs à propos de la rénovation sur Reno Conteneur?


Aider un ami lors de ses rénovations

residential-construction-approvals-are-upHier soir, j’ai aidé un ami avec ses rénovations. La nouvelle maison qu’il a achetée en avait besoin beaucoup : la cuisine était à refaire, la salle de bain devait être modernisée et le toit devait être refait. Quand je suis arrivé, il avait déjà commencé à démolir les vieilles installations. Les débris de construction étaient éparpillés partout. Je lui ai dit : « Ho, l’ami! As-tu loué ton conteneur à Montréal? »

Évidemment, il ne l’avait pas. Selon lui, il pouvait jeter les débris au fur et à mesure sur le bord du chemin. Évidemment, lors que je lui ai dit qu’il ne pouvait jeter qu’un seul petit mètre cube par collecte, il m’a paru très surpris. Il ne savait pas qu’il pouvait en déposer aussi peu à la fois.

« Ce n’est pas grave, me répondit-il, je n’ai qu’à aller les porter moi-même au dépotoir avec mon pick up! ». Ô combien naïf, mon cher ami pensait avoir trouvé la solution idéale. Pourtant, aller porter des matériaux de construction au dépotoir, ce n’est pas écologique. En plus, les débris volatiles se transportent très mal dans la caisse d’une camionnette. En fait, pour se débarrasser de matériaux de construction, c’est bien simple : il faut les apporter à un écocentre de Montréal et faire le tri des matériaux. Mais mon ami est un homme bien occupé : « Je n’ai pas le temps de faire ça! Existe-t-il un moyen plus simple? » Et oui, il en existe un : louer un conteneur à Montréal.

Les conteneurs à Montréal sont en effet bien pratiques. Les entreprises de location offrent la livraison et le ramassage du conteneur. En plus, c’est eux s’occupe d’aller porter les débris à l’écocentre! « Pourquoi ne me l’as-tu pas dit plus tôt? » répondit mon ami. Il a ensuite empoigné son téléphone et a tout de suite réservé son conteneur!

Et vous, avez-vous déjà aidé quelqu’un à rénover?


Conteneur Rive-Sud: mon nouveau projet!

conteneur-chaletJ’ai un beau concept pour une entreprise : Conteneur Rive-Sud. Ce concept unique se distinguera des autres entreprises de location de conteneurs sur le marché et permettra à des milliers de Québécois de se doter d’un chalet à un prix très avantageux.

Des chalets à petit prix

Un chalet, ça coûte cher. Pourtant, la plupart des québécois, c’est un rêve qu’ils ne peuvent pas se permettre. Conteneur Rive-Sud veut donner aux Québécois la chance d’avoir leur petit coin de paradis à peu de frais afin qu’ils puissent passer l’été au bord de l’eau.

Un principe unique et écologique

Dans ma compagnie fictive Conteneur Rive-Sud, nos chalets sont fabriqués à l’intérieur d’un conteneur de transport modifié. Ils sont donc solides, spacieux et élégants. De plus, ils se transportent facilement d’un endroit à l’autre. Tout ce dont nos clients auront besoin, c’est de se trouver leur emplacement de rêve et de défricher un bout de terrain assez grand pour venir y déposer le conteneur. Il s’agirait bel et bien d’une construction écoresponsable!

Un conteneur, mille possibilités

Ce que j’ai en tête, c’est de construire un conteneur unique pour répondre aux besoins de chaque client. Nos modèles les moins chers seront conçus pour l’été, c’est-à-dire sans isolation. Des modèles isolés de luxe serviront à ceux qui veulent profiter de l’hiver au chalet. Des modèles haut de gamme pourront agencer plusieurs conteneurs pour des pièces supplémentaires. Nos conteneurs peuvent avoir l’eau courante et possèdent un drain pour la fosse septique.

Les services connexes

Évidemment, notre équipe sera en mesure de réaliser les travaux nécessaires à l’aménagement de votre coin de paradis : l’installation de la pompe à eau, le creusement de votre fosse septique, le raccordement de l’électricité, les travaux de défrichement et de nivellement des terrains en pente. Nous serons en mesure de faire l’aménagement paysager de votre cour et du bord de l’eau.

Dites-moi si mon idée vous intéresse et qui sait? Conteneur Rive-Sud pourrait devenir une réalité!


La location d’un conteneur m’a permis d’économiser gros!

vente-d@c3@a9barras1Ma grand-mère a été placée en résidence le mois dernier. Ç’a été dur pour elle, mais c’était pour son bien : elle ne pouvait plus entretenir sa maison. Comme elle passe d’un bungalow à un petit deux et demi, il a fallu vendre et se débarrasser de tout son stock. Heureusement, nous avons fait la location de conteneurs à Montréal et nous nous sommes débarrassés de tout!

La vente-débarras

Eh non, nous n’avons pas fait la location de conteneurs à Montréal tout de suite : nous ne voulons pas gaspiller! Nous avons pris les meubles qui nous intéressaient : j’ai eu une chouette commode gratuitement, hourra! Ensuite, nous avons fait une vente-débarras. Elle avait plusieurs meubles antiques et nous avons eu un bon prix. Mon cousin, qui est un spécialiste du Web, a publié l’annonce de la vente-débarras sur Facebook et nous avons eu plusieurs visiteurs! Au total, nous avons vendu près de 1000 $ de stock.

Les dons aux organismes de charité

Nous avons donné le vieux linge qui ne faisait plus à différents organismes de charité. Un vieux climatiseur a également été donné à l’Armée du Salut. Néanmoins, le gars qui est venu chercher le stock nous a dit que plusieurs électroménagers et appareils électroniques étaient trop vétustes pour être donnés. Il fallait les emmener au centre de tri!

La solution : le conteneur

Comme je ne voulais pas conduire un camion pour mener les objets au centre de tri, j’ai fait appel à une entreprise de location de conteneurs à Montréal. J’ai donc pu mettre tout ce qui n’était plus bon en sachant qu’ils allaient les apporter au centre de tri pour qu’ils puissent être recyclés… il aurait été bête de jeter tout ça à la décharge, ça aurait été un beau gâchis!

Ma grand-mère était bien contente que nous nous soyons débarrassés facilement de tout son stock. La maison est prête à être vendue et tout est bien qui finit bien!


L’achat d’une voiture d’occasion

honda-civic2J’ai trouvé une excellente occasion chez Honda de Terrebonne. En effet, je me cherchais une nouvelle voiture depuis que j’ai démoli la Cruze que je me suis achetée l’année passée. Il me fallait donc une voiture pas chère et fiable. C’est pourquoi j’ai tout de suite pensé aux occasions Honda de Terrebonne!

Un malencontreux accident

Eh oui, je n’ai plus ma bien-aimée Chevrolet Cruze. Cet hiver, j’ai malheureusement fait une sortie de route sur l’autoroute 40 et je me suis ramassée dans le champ. C’est triste, mais heureusement je n’ai absolument rien eu, à part une petite migraine le soir de l’évènement. Par contre, ma voiture était une perte totale. C’est triste, mais c’est la vie!

Beaucoup de choix!

Ce qui m’a étonnée, c’est tout d’abord le vaste choix de véhicules. Il y en a pour tous les goûts et pour tous les prix. Il y a même des véhicules qui ne sont pas de marque Honda, comme des Mazda, des Toyota, et même des Ford. Personnellement, moi, je préfère les voitures japonaises depuis mon incident avec ma Chevrolet.

J’hésitais donc entre une Civic, une Accord et une Mazda3. Le vendeur m’a expliqué que la mécanique Honda était habituellement plus fiable que celle de Mazda. J’ai donc laissé tomber la Mazda3. L’Accord était toutefois un peu trop cher à mon goût. Bien que luxueuse, je disposais d’un budget très limité.

Et le verdict final

J’ai donc choisi une merveilleuse Honda Civic DX 2007 noire. À moins de 100 000 kilomètres, elle était, selon moi, le meilleur rapport qualité-prix selon mon budget. J’ai fait un essai routier et j’ai été très impressionnée par la conduite et l’état de la mécanique. De plus, la Civic est réputée pour sa consommation d’essence hors du commun.

Je suis très contente de mon choix! Et j’espère que ma nouvelle Civic va durer plus longtemps que ma Cruze!

Et vous, avez-vous déjà profité des occasions Honda de Terrebonne?


La location d’un conteneur pour du bénévolat

p_3_depot-4r3dvIl y a un terrain vague près de chez moi, avec un petit boisé. Même s’il est clôturé et qu’il y a une pancarte interdisant de passer, le boisé sert d’endroit de débauche pour plusieurs adolescents de la région. Or, depuis plusieurs années, des déchets et des débris se sont accumulés. J’ai créé un groupe Facebook et nous avons eu la permission de la ville pour faire la location d’un conteneur et tenter de nettoyer tout ça.

Constater l’ampleur des dégâts

Le boisé sert depuis des décennies à des soirées de débauche. Il fallait faire attention à toute la vitre qui traînait. C’était d’ailleurs ça, le principal obstacle : ces débris de vitre traînaient partout autant sur les sentiers qu’à l’extérieur. Heureusement, la location du conteneur nous a permis de rapidement disposer de ces déchets coupants et dangereux. Mais ce n’était pas tout : les sacs de plastique, des caisses de bière et des cannettes traînaient aussi… l’un des bénévoles a même trouvé un vieux condom.

Détruire les installations de fortune

Grâce à la location de notre conteneur, nous avons pu facilement disposer des quelques installations de fortune rudimentaires qui étaient installées. Les toiles étaient facilement démontables, mais il a fallu un peu plus de force (merci aux gars!) pour défaire les poutres de bois clouées aux arbres.

Aider à bâtir un renouveau

Nous savions que plusieurs allaient être mécontents de notre travail. Après tout, nous détruisions une institution populaire auprès des adolescents. Néanmoins, comme plusieurs méfaits étaient commis (consommation de drogue, feux illégaux, etc.), nous pensions qu’il était de notre devoir de revaloriser le secteur et de redonner au boisée la paix et la quiétude qu’il méritait. La ville s’engage d’ailleurs à débloquer un budget pour faire de ce boisé un véritable parc dans lequel les personnes de tous les âges pourront se promener.

L’histoire est donc à suivre!


Ma première présentation Tupperware

tupperwareHier, je suis allée à ma première présentation de containers Tupperware. J’ai adoré! Il y avait des plats, des ustensiles et des containers de toutes les formes et de toutes les couleurs.

Un peu de scepticisme…

Quand mon amie m’a invitée à la soirée Tupperware, je dois avouer que j’étais un peu sceptique : Après tout, il existe des containers beaucoup moins chers que l’on peut acheter dans tous les bons magasins comme Costco ou Wal-Mart. Comme je me demandais pourquoi les containers Tupperware avaient une si bonne réputation. Je me suis donc laissée tenter.

D’abord et avant tout… un party!

Aussi étonnant que ça puisse paraître, une présentation de containers, c’est un party de filles! La présentatrice, qui était super cool, nous a même apporté des collations. D’autres filles ont apporté du vin rosé, on a donc pu en profiter pour bien manger et bien boire!

Mais… ça coûte cher!

Oui, malheureusement, une soirée Tupperware, ça coûte malheureusement cher… surtout lorsque l’alcool et la pression des pairs font effet! Je suis toutefois très fière de mes achats. J’ai acheté des plats pour conserver les légumes au réfrigérateur, des ustensiles à cuisine en plastique, des containers allant au four à micro-ondes, et bien plus encore!

Un container garanti à vie

Finalement, ce qui m’a étonnée le plus, c’est lorsqu’une madame plus âgée est arrivée à la présentation avec un plat tout cassé. La présentatrice lui en a donné un neuf, gratuitement! J’étais sidérée. On m’a dit par la suite que les plats Tupperware étaient en fait garantis à vie : je n’aurai donc plus jamais à m’acheter d’autres plats dans ma vie. Hourra!

En tout cas, si vous n’avez jamais participé à ce genre d’évènement, je vous le conseille fortement. À plus tard, tout le monde!

Et vous, est-ce que vous avez déjà participé à une présentation de containers?


Mon expérience avec la location de conteneurs

000_0093Hier, mon père a fait quelques rénovations dans son bloc appartement. Pour l’aider, comme je ne suis pas trop manuelle, j’ai fait la location du conteneur. Ouf! Magasiner pour ce genre de choses, ce n’est pas facile. Une chance que j’ai trouvé Tri-O-Bac!

C’est en cherchant location de conteneurs sur Google que je suis tombée sur Tri-O-Bac. Tout de suite j’ai su que cette entreprise n’était pas comme les autres. Premièrement, elle offrait un service de location de conteneurs allant jusqu’à Saint-Lazare, là où le bloc appartement de mon père se trouve.

Le deuxième critère qui m’a frappée a été le prix de la location. J’ai appelé à quelques places et… ça coûtait très cher. Une entreprise de location de conteneurs que je ne nommerai pas a même voulu me charger des frais supplémentaires pour venir nous le porter à St-Lazare. C’est ridicule!

Troisièmement, j’ai adoré le professionnalisme de Tri-O-Bac. En plus d’offrir un choix de 4 tailles différentes (10 verges cubes, 14 verges cubes, 16 verges cubes et 20 verges cubes), ils ont été capables de me dire exactement quelle grandeur nous avions besoin par rapport à nos besoins. En effet, comme nous avions à changer les portes et les fenêtres de tout l’immeuble, il nous fallait un conteneur de 14 verges cubes. De plus, le système de treuil hydraulique unique à Tri-O-Bac permet à leur équipe de venir porter le conteneur dans les endroits les plus étroits.

Finalement, j’ai su dès le premier instant que je faisais affaire avec une entreprise consciencieuse de l’environnement. En effet, l’équipe de Tri-O-Bac s’occupe de donner une deuxième vie aux matériaux jetés grâce à un processus rigoureux de tri sélectif. Je savais donc que chaque débris de construction encore utile serait recyclé!

Tri-O-Bac offre vraiment le meilleur service de location de conteneurs sur le marché. Je le recommande!

Et vous, avez-vous déjà eu recours à ce genre de services?


Holmes et un mini-conteneur!

20090120071050mike_holmesFin de semaine plutôt calme que je viens de connaître. J’en ai profité pour regarder la télévision et m’attarder davantage a toutes ces émissions de construction et déconstruction qui passe à la chaîne CASA.

J’ai eu la chance de regarder “Holmes le fait bien” dimanche dernier. Émission dont l’objectif est de réparer les rénovations ayant été mal faites. Et je me suis posé une question, outre celle concernant la destination du mini-conteneur, pourquoi est-ce le nom de Holmes qui figure au titre quand ce n’est pas lui qui fait, mais son acolyte? Certes il inspecte la maison et il doit bien le faire. Ça doit être la raison pour laquelle l’émission porte son nom.

Une fois cette question répondue je me suis retournée vers le mini-conteneur. Dans cet épisode on s’en sert pour entreposer les objets du sous-sol. Par contre on nous dit jamais où il va. Laissant même présager qu’il reste dans la cour, or beaucoup de pluie était annoncé (ils le disent dans l’émission: mercredi, vendredi et samedi) et je me suis demandé si l’humidité n’allait pas gagner le mini-conteneur et abîmer tous les objets entreposés à l’intérieur.

Faculté de concentration sur le court terme seulement, ma tête revenait continuellement à cette question dans l’espoir de trouver une réponse par déduction. Malheureusement ce ne fut pas le cas et la remise en place des objets n’a fait qu’accentuer mon questionnement. On ne voit qu’une seule fois un camion avec le mini-conteneur et c’est au moment de l’arrivée de celui-ci. Il est déposé sur le pavé à l’avant de la maison et ne semble plus quitter son nouveau nid avant la fin de l’émission.

J’espère pour les propriétaires que leurs meubles et appareils de divertissement n’ont pas été abîmés par ce séjour à l’intérieur d’un mini-conteneur totalement refermé.

Et il est certain que je ne passerai pas à côté de la prochaine diffusion de l’émission sur CASA.


La Honda Prelude de mon ami

honda-preludeUn de mes amis s’est acheté une Honda Prelude la semaine dernière. C’est son nouveau joujou! Je ne m’y connais pas beaucoup en voitures, mais selon lui, des Honda comme ça, ça ne se fait plus!

J’ai fait mes recherches!

J’ai regardé sur Wikipédia et effectivement, des Honda Prelude, ça n’existe plus depuis 2001. La première génération a été introduite en 1978 (ça fait très longtemps, ça!). À l’époque, la voiture avait une transmission automatique à  deux vitesses. Deux vitesses! Je ne savais même pas que des transmissions Honda pouvaient avoir si peu de vitesses. C’était une autre époque, il faut croire! En plus, le design était moche : je n’aime pas les vieilles Honda.

En tout cas, cette Prelude de Honda s’est améliorée esthétiquement au cours des années : pendant les années 80 et 90, elle s’est aérodynamisée et elle est devenue plus performante. Pendant la deuxième génération, elle a eu droit à une boîte automatique à 4 vitesses (enfin!).

Mais la voiture de mon ami est la meilleure : en fait, il s’agit de la Type S qu’il a importé du Japon. En fait, il ne l’a pas importée directement, mais son ancien propriétaire l’a importée. Il s’agit de la Honda Prelude type S de 217 chevaux-vapeur. Elle date de 2001, mais elle décoiffe énormément! Elle décoiffe beaucoup plus que ma Chevrolet Sonic en tout cas, d’autant plus que mon ami a modifié sa Honda et lui a mis un paquet de trucs que je ne connais pas pour qu’elle roule encore plus vite.

Mon essai à bord de la Prelude

J’ai essayé sa Honda. Personnellement, j’ai eu de la difficulté à conduire à droite. Ils sont fous, ces Japonais, de tout mettre à l’envers! Je ne conduis pas trop bien les voitures manuelles, mais c’est encore pire lorsque la transmission se situe à gauche (je suis droitière…)

En tout cas, je suis bien content pour mon ami, mais moi, je suis bien contente avec ma petite voiture standard!

Aimez-vous les voitures sport?